Dormez, je le veux ! ou comment retrouver le sommeil de ses rêves.

Ecrivez votre article ici...

Les troubles du sommeil touchent une part importante de la population et ont de graves répercutions sur la santé physique et mentale ainsi que sur la qualité de notre vie. Le sommeil est la base de tout, il permet à notre corps de récupérer et à notre système immunitaire psychique, l’inconscient, de se restaurer.

Nous sommes, nous les français, les plus grands consommateurs de somnifères et d’anxiolytiques et pourtant ils ne règlent rien, bien au contraire. La solution est très souvent dans l’écoute de soi, tout en faisant appel aux thérapies s’adressant à l’inconscient car il est l’élément essentiel de notre sommeil.

 

En dehors d’une consultation pour les troubles du sommeil, toute thérapie, devrait dans un premier temps, s’attarder sur la qualité et la quantité de sommeil réelle de la personne. Une approche globale a le mérite de faire avancer dans des conditions optimales, le travail entrepris. S’occuper de la base est essentiel.

Comme chaque personne ne vis pas et n’est pas addict de la même manière, chaque sommeil est différent.

Le traitement des troubles du sommeil n’exigent pas de traitement allopathique, une prise en charge simple et une envie de réguler sa vie, amène a une résolution rapide des  symptômes. La prise en charge par l’hypnose ou par l’EMDR, sont d’une efficacité impressionnante.

 

La première chose est de comprendre ce qu’est le sommeil et comment il se manifeste. Nous sommes tous régit par ces cycles d’une heure trente (plus rarement trois quart d’heure) et notre sommeil englobe, plusieurs phases que l’on pourrait simplifiées, en trois temps : sommeil léger, sommeil profond et sommeil paradoxal. Le sommeil léger est le début de ce cycle d’une heure et demi, le corps est encore en mouvement et l’esprit présente une activité : on peut le qualifier de phase d’endormissement. Le sommeil profond, est le « récupérateur », lors de cette phase notre corps récupère et se régénère. Quand au sommeil paradoxal, berceau de notre système immunitaire psychique, notre inconscient, il est essentiel de le préserver et de le chouchouter.

 

Le sommeil paradoxal, mérite une attention particulière : lors de ce sommeil nous rêvons et c’est grâce à ces rêves que notre inconscient range, digère tout ce que nous avons vécu, vu, ressentit….etc. Il est primordial de le préserver des médicaments ou de tout autre facteurs extérieurs, qui l’entraverait. Notre santé psychique en dépends.

 

Au delà de reprendre les clichés et les idées fausses sur le sommeil, que certains médias ou thérapeutes vous servent, il est indispensable comme pour la nutrition de s’écouter. Il n’est pas normal de se réveiller fatigué ou de ne pas réussir à s’endormir et encore moins d’avoir des réveils nocturnes.

La quantité de sommeil n’est rien si vous n’avez pas la qualité qui va avec. Il est bien évident qu’il faut en premier balayer les mauvaises habitudes comme une pièce surchauffée ou trop d’écran et d’excitant avant de dormir. Ces précautions prises, le sommeil devrait se réguler sauf si vos cycles ne sont pas respectés ou que votre sommeil soit dérangé par des apnées ou tout autre pathologie qu’il faudra traiter en premier lieu.

 

Dés lors, on comprends qu’il n’y a rien de mieux pour régler l’inconscient que de faire appel à des thérapies qui s’adresse à l’inconscient comme l’hypnose où l’EMDR. Dans beaucoup de problématiques associées au sommeil, une ou deux séances d’hypnose suffisent pour obtenir un sommeil réparateur. Dans d’autres cas, il faudra poursuivre en nettoyant la mémoire traumatique grâce à l’EMDR. Lorsque l’on parle de mémoire traumatique, on englobe aussi les petites choses qui peuvent faire autant de mal que les grandes, ainsi que les ancrages négatifs qui peuvent amener votre cerveau a avoir un fonctionnement opposé à ce que vous souhaitez.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par l'ECH

Connexion

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib